- Nos analyses -
 
 Economistes & Sites Web 
 
Accueil
Français Ciesint

Mieux vaut découvrir la vérité avant de s'y heurter

English
 
 Statistiques & Graphiques 
 

Analyses

Article sélectionné

Notes

La Chine (partie 1)

La Chine (partie 2)

Économie, géopolitique, prévisions

Pourquoi est-il nécessaire de connaître les découvertes de la psychanalyse pour mieux comprendre la politique ou la géopolitique?

L'Iran et les autres pays plus ou moins similaires (Syrie, Liban)

La Russie (partie 1)

La Russie (partie 2)

La Russie (partie 3)

Quelques questions intéressantes

L'Europe de l'Ouest (partie 1)

L'Europe de l'Ouest (partie 2)

L'Europe de l'Ouest (partie 3)

Analyse et prévisions

Nous contacter

La Chine (partie 1)

L'approche de la civilisation chinoise peut être qualifiée de globale, d'analyse par relations. C'est une très vieille civilisation fort différente des civilisations occidentales et en conséquence les structures psychologiques de la population sont également très différentes des nôtres. Il ne faut pas oublier que pendant des millénaires et pratiquement jusqu'au début des années 1800, la Chine était le premier producteur mondial aussi bien en quantité qu'au niveau des technologies.

Les énormes différences culturelles et l'utilisation d'une toute autre méthode d'analyse se comprennent mieux lorsqu'on étudie le chinois. L'étude de ce langage est le meilleur moyen d'aborder un mode de pensée si différent du monde occidental. Au court de mes voyages, tout en poursuivant mes études, j'ai eu l'occasion de travailler pendant presque deux ans avec une famille chinoise étendue, propriétaire de plusieurs restaurants. Cela m'a permis de commencer à comprendre le mode de pensée chinois. Ce fut une expérience très positive qui m'a permis d'entrevoir une forme de culture radicalement différente de la civilisation occidentale.

Les contraintes extérieures priment assez nettement sur les angoisses inconscientes, le collectif sur l'individuel. Ces contraintes matérielles sont retransmises aux individus à travers l'éducation des enfants et l'organisation de la société. Il est clair que cette approche va à l'encontre du désir de la plupart des Occidentaux de ne pas être soumis à des contraintes extérieures collectives et pour eux, imposer ces contraintes à tous est qualifié de "dictature".

L'objectif des dirigeants du pays est de développer le tissu industriel et la technologie. Ils y réussissent avec un taux de progression de l'économie réelle exceptionnel qui d'ailleurs n'est pas représenté correctement par le taux de croissance en valeur monétaire. Cette réussite n'est pas reconnue à sa juste valeur par l'Occident dont les médias trouvent qu'il vaut mieux parler de dictature communiste et créer le mythe du désir des Chinois de "se libérer"! Ce n'est pas très réaliste comme analyse! Le communisme chinois n'est pas un communisme idéologique comme le fut celui de l'URSS mais il est plutôt fondé sur une analyse en perpétuelle relation avec la réalité. "Extraire la vérité des faits réels" est en quelque sorte la devise des dirigeants actuels. Il semble également qu'ils prêtent plus d'attention à l'analyse économique de Marx que le parti communiste russe du temps de l'URSS

Il est clair que le but des dirigeants du pays est de développer l'économie réelle. Les chiffres sont là pour le prouver. En 1985, la Chine produisait environ 65 millions de tonnes d'acier, aujourd'hui elle en produit très largement plus de 700 millions, voire un milliard de tonnes, soit plusieurs fois la production de l'Occident ! (Taux d'accroissement moyen + de 9,3% !). D'ici 10 ans, avec seulement un taux d'accroissement moyen de 8%, la Chine aura plus que doublé sa production industrielle actuelle !) D'ailleurs les statistiques plus récentes montrent que l'écart entre la production de la Chine et des pays occidentaux s'est encore fortement aggravé. L'évolution est similaire dans tous les domaines de la production. Il suffit de consulter les informations disponibles. Et pour couronner le tout, les taux de croissance présentés sont souvent des taux financiers. Le taux de croissance industrielle en volume est souvent plus proche des 20% . Je vous laisse faire les calculs …

Contrairement aux communistes russes, le président Mao et son équipe ont bien compris l'impact des angoisses "gravées" dans l'inconscient de la population par l'ancien régime et la nécessité de bousculer ces structures psychologiques pour permettre au pays d'aller de l'avant. Ce qui fut fait par l'intermédiaire de la "révolution culturelle" qui est à la base des progrès de la Chine aujourd'hui. De même, il y a plus de 40 ans, Mao avait déjà prévu l'effondrement de l'URSS...

Contrairement aux pays capitalistes, les banques sont subordonnées à l'État (et non l'inverse !). Le capital est au service de l'État et non l’inverse. Ce n’est donc pas un pays capitaliste au sens occidental du terme, c'est-à-dire dans lequel le capital détient le pouvoir ! La politique suivie est assez complexe, ce qui n'est pas surprenant vu l'ensemble des contraintes auxquelles ce pays est confronté. Pour accélérer leur développement et diminuer la probabilité d'une guerre avec l'Occident, les milieux dirigeants chinois ont pratiqué une "politique d'ouverture" associée à une sorte de "capitalisme d'État". Cela a eu pour conséquence de créer d'importantes disparités entre les différentes régions ainsi que de relativement fortes inégalités de revenus. En conséquence, une "classe de riches ou de moyennement riches" est apparue dont les objectifs ne sont plus nécessairement toujours les mêmes que ceux du pouvoir politique ou de la majorité de la population. S'ils sont conscients des problèmes économiques et politiques qui en résultent, les dirigeants n'ont peut-être, par contre, pas suffisamment étudié les effets que cette politique allait engendrer sur la structure psychologique des individus, particulièrement la corruption, l'attrait pour la spéculation, ainsi que le suivisme du modèle de consommation occidental. Les stratèges occidentaux font évidemment tout pour exploiter cette faille.

CIESINT   Publié le 2018-04-03   Nombre de lectures 7295

Tous droits réservés, reproduction totale ou partielle interdite. Si vous désirez faire connaître ce texte, vous pouvez créer un lien vers cet article. Pour toute autre utilisation, contactez nous.



Nos publications

La forte augmentation du nombre de lectures n'est pas arbitraire. Lors de l'évolution du site il y a quelques années, un second moyen d'accès aux articles avait été ajouté. Pour ne pas perdre de temps à changer la page concernée, une nouvelle page a été ajoutée, ce qui a impliqué la création d'une copie des articles. Suivant le chemin emprunté, l'un ou l'autre des articles était marqué comme lu. Il n'était pas prévu au départ d'afficher ces informations dans le site. Lors de la création du nouveau site, tout ceci a été changé, il n'y a plus qu'un exemplaire des articles. Le nombre de lectures affichés est la somme du nombre de lectures des 2 fichiers prises environ 4 semaines avant la mise en ligne du nouveau site: Celle-ci a été retardée suite aux problèmes rencontrés lors de l'accès au site avec Android (forte déformation des pages web) - 2020-04-05